Recette pot au feu gourmet tel celui d'une grand-mère !

Le pot-au-feu est, sans contestation possible, le plat le plus emblématique de la gastronomie hexagonale. Ce ragout de bœuf a, au fil des siècles, quitté le statut de « repas des pauvres » pour orner les tables les plus prestigieuses. Il est difficile d'établir avec exactitude la date à laquelle le terme recettes pot au feu est apparu. On ignore également comment il a cessé de désigner le récipient de cuisson pour désigner le plat lui-même. D'ailleurs, on ne retrouve aucune trace de ce mot avant 1673. En 1600, le roi Henri IV déclarait : « Je ne voudrais pas qu'il y ait dans mon royaume des gens si pauvres qu'ils ne puissent pas s'offrir une poule au pot le dimanche. ».

Au 17ème siècle, la cuisine des gens du peuple était essentiellement composée de pain, de tubercules, de légumes de saison et de soupes. Les paysans mangeaient rarement de la viande. Les citadins par contre pouvaient s'offrir facilement des morceaux de peu de valeur, qui nécessitaient une très longue cuisson. La technique consistant à cuire ensemble plusieurs ingrédients sur de longues périodes donna naissance au pot-pourri. La relation entre pot-pourri et pot au feux fut d'ailleurs attestée en 1829 par le Dictionnaire étymologique de la langue française.

Recette pot au feu

Recette pot au feu : les fondamentaux

Les morceaux de bœuf et les légumes utilisés peuvent varier, mais en général un pot au feu recette contient des morceaux bon marché nécessitant une longue cuisson, des portions cartilagineuses, ainsi que des légumes tels que les carottes, les navets, le céleri, les oignons, le chou blanc et le poireau. L'assaisonnement comprend généralement du sel, du poivre noir, des clous de girofle et le bouquet garni.

Après avoir été nettoyés, découpés et lavés, les différents ingrédients sont mis à bouillir sur un feu doux. La plupart du temps, le pot-au feu est mis au feu très tôt le matin et n'est consommé que dans la soirée. Depuis peu, sont apparus des appareils électriques destinés spécialement à la préparation de pot-au-feu facile. Les morceaux cartilagineux contenus dans le bouillon contribuent à l'épaississement du ragout en libérant de la gélatine. Afin de donner à la recette du pot au feu le goût légèrement fumé qu'on lui connait et sa couleur brune typique, les oignons sont coupés en deux, puis carbonisés dans une poêle à frire protégé par une feuille d'aluminium. Les clous de girofles sont enfoncés dans les oignions de sorte qu'on puisse les retirer avant le service.